Ma sélection livre des mois de septembre et d’octobre 2014.

Bonjour mes amis. Vous ne le savez pas, mais j’adore lire. Comme je suis éloignée de mon lieu de travail et que je n’habite pas avec mon amoureux, je fais de nombreux trajets en transports en commun tous les jours. Du coup, j’ai acheté une liseuse électronique pour mon anniversaire. J’ai choisi la marque Pocket book car elle n’est pas trop chère et qu’on peut lire tous les formats dessus (notamment le Epub) ce qui permet de s’échanger des livres à l’infini.

Pocketbook

Bref, j’ai donc lu pas mal de livres ces derniers temps, et ça m’a donné une idée d’article. J’ai envie cette année de partager plus de passions avec vous : après la cuisine, ça sera donc la lecture. Bien sûr, il n’y aura aucun « spoiler » ou révélations sur le contenu des livres, même si je donne ma version du début de l’histoire.

Voici les livres que j’ai donc lus depuis ma reprise du travail.

stephen-king-dome

1) Les deux tomes du Dôme de Stephen King.

Déjà Stephen King est mon auteur préféré donc ne vous attendez pas à ce que je descende le livre. Le seul défaut, c’est que c’est parfois peu réaliste (dans le sens, ça n’arrive que dans les films).

L’histoire c’est : un village du Maine (quel hasard…) se retrouvé coupé du monde quand un dôme en verre « apparait » d’un coup autour du territoire de la ville. Le début du livre est consacré à la découverte du dôme par de nombreux habitants puis à ce qui va se passer à l’intérieur et enfin à l’enlever.

Ce livre est écrit de façon à ce que le temps semble passer très vite. Sauf que comme on suit de très nombreux personnages donc forcément, les différents jours durent de nombreuses pages. Alors il ne faut parfois pas être pressé de savoir ce qui va se passer par la suite. Certains personnages ont des comportements ou des histoires très bizarres, mais l’effet huit clos peut entrainer ce genre de réactions. Après, on a les tarés habituels des livres de Stephen King, avec des secrets et des ambitions aussi noires que la nuit.

Ce que j’ai moins aimé dans ce livre, c’est l’origine du dôme. J’ai trouvé ça un peu « facile » d’un point de vue scénario même si j’ai aimé la réaction des personnages vis-à-vis de ça. J’ai d’ailleurs trouvé tous les personnages attachants et on envie de tout savoir sur eux. Je regrette par ailleurs certaines morts que je juge inutiles (mais bon, c’est du Stephen King).

Est-ce que je recommande : oui mille fois, si vous aimez les histoires sur la psychologie ( ?) (je ne suis pas sure que ce soit le bon terme) des relations entre individus.

Valerie-trierweiler-merci-pour-ce

2) Merci pour ce moment de Valérie Trierweiler.

Vu le buzz, j’étais obligé de le lire (et j’assume complètement) parce que je voulais me faire ma propre opinion. Et je ne regrette pas. Notamment pour découvrir que l’histoire des « sans dents » n’était qu’évoquée une seule fois, et que même si ça reste scandaleux pour un président socialiste, il ne faut pas oublier que les grands politiques ne viennent pas du même milieu que nous (ce qui explique probablement d’ailleurs pourquoi – peu importe le partis au pouvoir – la France change peu).

Alors je ne vais pas entrer dans le débat du « c’est son point de vue et Hollande n’a pas de droit de réponse », « on ne sait pas ce qu’elle a censuré », « on n’est pas sure que c’est elle qui l’a écrit », « ce n’est pas cool d’avoir publié en plein quinquennat ». Je vais partir du principe que c’est globalement véridique et écrit par elle. Au pire, ça nous fait un roman de fiction d’un auteur inconnu sur le thème de la politique.

Le livre est très court et se lit très bien, ce qui m’a surprise au début. L’auteur alterne des passages « dans la tourmente » c’est-à-dire la rupture du couple et des passages expliquant comment elle est tombée amoureuse de François Hollande.

Si vous cherchez des détails croustillants ou « trash », vous allez être déçus. Je trouve que le livre raconte d’abord une histoire d’amour entre deux personnes et la rupture difficile qui l’a terminée. Valérie Trierweler reste globalement respectueuse du président dans sa formulation et dans ses anecdotes. Oui, elle raconte que tout n’était pas parfait mais je n’ai pas trouvé de méchancetés gratuites.

Est-ce que je recommande : pour enfin connaitre ce que le livre contient, oui.

muchachas-volume

3) La trilogie Muchachas de Katherine Pancol.

Alala, je ne sais pas par où commencer. J’ai voulu lire ces livres car ils faisaient partie des meilleurs ventes cet été. Mais j’avais oublié que je n’aime pas lire les livres de Katherine Pancol. Enfin, ce n’est pas que je déteste, mais ça me gonfle. Je les fini toujours mais en sautant des passages entiers.

Déjà, une chose à savoir (et que je ne savais pas avant de commencer ce livre à la vue du résumé pourri pas représentatif qu’en a fait l’éditeur), c’est qu’il y a des personnages de ses livres précédents dedans. Donc c’est mieux si vous êtes à jour dans les livres de cet auteur, ce qui n’était pas mon cas. Après, ce n’est pas un livre très compliqué à lire, donc on s’adapte très bien et très vite aux différents personnages même si on les connait pas.

Donc l’histoire c’est : plusieurs femmes dans plusieurs endroits et à plusieurs âges dont on suit une tranche de vie. Comme dans tous les Pancol, elles sont reliées entre elles. Mais encore faut-il savoir comment.

L’histoire est sympa, bien qu’un peu trop caricaturale (enfin c’est un roman). Ce qui me gêne plus, ce sont les longs passages « l’amour c’est comme ça », « l’écologie c’est bien », « il faut trier les déchets », « la mort, c’est nul »… bref des descriptions de choses que tout le monde connait ou des morales à trois francs sur ce qu’il faut faire dans la vie. Je trouve cela assez infantilisant. Du coup, j’ai dû passer à la trappe 20% du roman à chaque fois (parce que plus les tomes avancent et plus il y a des passages comme ça). Mais bon, ça reste mon point de vue, peut-être que le reste du monde est passionné par la description de l’amour version Katherine Pancol.

Est-ce que je recommande : si vous aimez les histoires très cinéma/télé réalité avec de longs passages descriptifs, oui. Sinon, non.

Nos étoiles contraires

4) Nos étoiles contraires de John Green.

Je pense que je suis comme beaucoup de monde : j’ai découvert le toman grâce au film qu’ils en ont fait. Enfin, je n’ai pas vu le film mais j’ai lu le livre (comme toujours quand j’en ai l’occasion).

L’histoire c’est : une adolescente qui a le cancer va à un groupe de soutien, elle a un ami là-bas et va rencontrer un jeune homme fort intéressant.

Je vous arrête tout de suite, ce livre n’est pas forcément une histoire d’amour parce que la fille ne veut pas tomber amoureuse. En fait, elle se dit qu’elle ne veut pas faire souffrir d’autres personnes lorsqu’elle va mourir. L’histoire est très bien écrite et je pense que les sentiments d’une personne malade sont très bien décrits et très réalistes pour une fois.

J’ai bien aimé les descriptions des différents endroits, je trouve que l’auteur a un vrai talent pour ça. Par contre, j’ai moins aimé d’avoir la fin de plusieurs films et livres (qui existent pour de vrai) spoliée par ce roman. Je préfère que l’auteur dise qu’ils sont super sans en raconter la fin. Après, dans le contexte de l’histoire avec des personnages malades qui peuvent mourir à tout moment, je comprends pourquoi l’auteur a fait un tel choix : on ne peut parfois pas attendre de savoir la fin d’un film avant de mourir. Mais bon, je trouve ça dommage quand même parce que je ne pense pas que ça soit juste une œuvre qui change toute une vie.

Est-ce que je recommande : oui, parce que l’histoire est marrante et triste à la fois sans être gnagnan ce que j’attendais pas du tout.

Voilà pour mon avis sur quelques romans que j’ai lus. J’espère que ce genre d’article vous plait. N’hésitez pas à me dire en commentaire si vous voulez que je fasse d’autres critiques de livres. A bientôt, Nicola.

Publicités


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s